Accéder à l'article d'origine

 

Vendredi 20 mars 2020 - de 10h à 18h 

 

Université Grenoble Alpes 

Amphithéâtre 

Maison des Sciences de l’Homme 

1221 Avenue Centrale

38400 Saint-Martin-d'Hères

 

Contact : sarah.arab-gauthier@univ-grenoble-alpes.fr

 

Présentation

L’Institut des Langues et Cultures d’Europe, Amérique, Afrique, Asie et Australie (ILCEA4), la Chaire Jean Monnet sur les Relations franco-allemandes, l’intégration européenne et la mondialisation, en partenariat avec le Centre d’Etudes sur la Sécurité Internationale et les Coopérations Européennes de l’Université Grenoble Alpes (CESICE) organisent une journée d’étude, consacrée aux défis rencontrés par l’Union Européenne dans ses relations multiples avec le monde anglophone, dans une perspective interculturelle et pluridisciplinaire. Cette manifestation souhaite convoquer un large public et associer plusieurs spécialistes de la construction européenne et des pays du monde anglophone pour traiter, dans une perspective historique, économique, politique, juridique et sociale, les questions posées notamment par le Brexit et la tendance isolationniste américaine, d’une part, et le développement de stratégies européennes multilatérales avec le Canada, l’Australie et d’autres pays du Commonwelth, d’autre part, permettant de poursuivre une dynamique constructive dans les relations extérieures de l’Union européenne.

 

Les enjeux actuels des relations internationales sont protéiformes à un moment où l’Union européenne traverse une véritable crise d’identité structurelle. La relation avec le monde anglophone est particulièrement fragilisée depuis l’élection de Donald Trump à la tête des Etats-Unis en 2016 et en raison du Brexit. Les initiatives européennes pour gérer cette crise ne sont pas toutes fructueuses, et les Etats européens peinent à proposer de nouveaux projets permettant surmonter les problèmes politiques et sociaux découlant de la détérioration des relations avec l’autre côté de l’Atlantique. L’exemple de la crise économique européenne accentue encore davantage le fossé entre l’Union et le Royaume-Uni, les frictions diplomatiques avec les Etats-Unis fragilisent la recherche d’une paix durable au Proche et Moyen Orient, le terrorisme international oppose une conception sécuritaire anglophone à la protection des droits humains en Europe, la prolifération incontrôlée des échanges commerciaux privilégie drastiquement l’anglais et la common law au détriment du droit romano-germanique, la poussée populiste en Europe lors des dernières élections européenne ne fait qu’accentuer le risque de délitement de l’Union face aux grandes puissances telles que les Etats-Unis, la Chine et la Russie qui tirent profit de cette situation pour affaiblir le Vieux continent. Face à ce constat, l’Union européenne peut-elle retrouver un nouvel élan et proposer de nouvelles pistes de réflexions permettant de relever les défis de sa relation avec le monde anglophone ? Politique, législations ou diplomatie peuvent-ils être repensés ? L’actualité permet-elle de reconsidérer les liens entre l’Union européenne, la Grande Bretagne, les Etats-Unis, le Canada et l’Australie dans un monde en pleine mutation ? Quelles sont les perspectives d’avenir pour une Union Européenne en quête de (re)positionnement sur la scène internationale ?

 

Programme

10h00 : Mot d’accueil 

Véronique Jude, Directrice de l’UFR de Langues étrangères

Ouverture 

Philippe Gréciano, Professeur à l’Université Grenoble Alpes, Chaire Jean Monnet, Vice-Président de l’Université Franco-Allemande

Propos introductifs 

François Genton, Professeur à l’Université Grenoble Alpes, Directeur de l’Institut des Langues et Cultures d’Europe, Amérique, Afrique, Asie et Australie

 

1ère partie - Héritages politiques et stratégiques

Président de séance : Susanne Berthier-Foglar, Professeur à l’Université Grenoble Alpes, Directrice adjointe de l’Institut des Langues et Cultures d’Europe, Amérique, Afrique, Asie et Australie

 

Les socialistes fabiens au Royaume-Uni et la social-démocratie européenne à l’aube du XXème siècle 

Stéphane Guy, Maître de conférences à l’Université de Cergy-Pontoise

Intelligence et diplomatie pendant la Seconde Guerre mondiale 

Mona Parra, Docteur en civilisation britannique

Histoire des relations stratégiques Europe/USA/GB 

Delphine Deschaux-Dutard, Maître de Conférences à l’Université Grenoble Alpes

Discussion

 

12h00 : Pause déjeuner

 

2ème partie - Enjeux diplomatiques et culturels

Président de séance : Véronique Molinari, Professeur à l’Université Grenoble Alpes, Responsable de l’Axe « Politique, Discours, Innovation » de l’Institut des Langues et Cultures d’Europe, Amérique, Afrique, Asie et Australie

 

14h00 : Tensions entre Londres et Paris au sujet de la construction européenne 

Richard Davis, Professeur à l’Université de Bordeaux Montaigne

Les négociations sur le Brexit : un deal imparfait ? 

René Schwok, Professeur à l’Université de Genève, Chaire Jean Monnet

L’influence de la common law sur le droit européen 

Constance Chevallier-Govers, Maître de Conférences à l’Université Grenoble Alpes, Vice-Doyen de la Faculté de droit chargé des Relations internationales, Chaire Jean Monnet

Discussion et pause-café

 

3ème partie - Perspectives sur les relations extérieures

Président de séance : Jean-Daniel Collomb, Professeur à l’Université Grenoble Alpes

 

L’Europe face à l’Australie dans le sillage du Brexit 

Matthew Graves, Maître de Conférences à l’Université d’Aix-Marseille

Les rapports stratégiques UE/USA : bilan et essai de prospective 

Pierre Haroche, Chercheur Sécurité européenne à l’Institut de Recherche Stratégique de l’Ecole Militaire

Le Royaume Uni et la Suisse : les deux enfants terribles de l’Europe 

Gilbert Casasus, Professeur à l’Université de Fribourg, Directeur du Centre d’Etudes européennes

Discussion

18h00 : Propos conclusifs 

Christian Mestre, Professeur à l’Université de Strasbourg et au Collège d’Europe de Bruges, Doyen honoraire, ancien Président de l’Université Robert Schumann

 

Le programme complet est téléchargeable ici.

 

Comité d'organisation

Delphine Deschaux-Dutard, Maître de Conférences à l’Université Grenoble Alpes,

Philippe Gréciano, Professeur à l’Université Grenoble Alpes, Chaire Jean Monnet, Véronique

Molinari, Professeur à l’Université Grenoble Alpes